Sites touristiques….

Les poteries d’Edioungou

En Casamance, il existe une très ancienne tradition de poterie employant des techniques relativement élaborées de fabrication. Dans le village d’Edioungou, des femmes accueillent les visiteurs au sein de leurs ateliers en plein air, pour leur présenter leurs collections et proposer des démonstrations.

Le village de Mloump

Le charme de Mlomp se trouve dans son architecture remarquable : Des maisons en banco (terre crue) à deux étages dont le concept a été créé par un tirailleur sénégalais de la seconde guerre qui s’est isnpiré des bâtisses modernes françaises. 

La haute Casamance

C’est la transition entre la zone forestière du sud et la savane arborée du Sénégal Oriental mais également une grande zone de chasse notamment du gibier à plume ou à quatre pattes. Les paysages y sont très beaux. Sédhiou  et ses contreforts, sont le fief des « kankouran » et du «  Djambadong »,  la danse des feuilles.

Cap Skirring

Sur l’une des plus belles stations balnéaires de l’Afrique de l’Ouest,  le sable est d’une finesse rare ombragée de cocotiers et de palmiers. De grands complexes hôteliers touristiques s’y déploient où tous les goûts seront servis et tous les luxes permis. La station a su se faire un nom chez les amateurs de belles pêches et on peut y pratiquer aussi l’équitation, la pêche, le ski nautique.

Oussouye

Oussouye est organisée en minuscules royaumes dont les dignitaires sont les garants de la culture locale. Il est également le berceau de culture de la basse Casamance où sont célébrées chaque année la récolte du vin de palme et les cérémonies de lutte traditionnelle. On peut y découvrir les cases à impluvium d’Enampore et de Séléki qui se transforment souvent en campements pour accueillir les visiteurs. A 10 km, dans une magnifique forêt de fromagers, manguiers, caïlcédrats, irokos et venns, vivent une cinquantaine d’espèces de mammifères (panthères, buffles, phacochères, hippopotames, gazelles, biches, reptiles.) et plus de 200 espèces d’oiseaux (calaos à casque jaune, aigles couronnés, hérons tigrés).

Kabrousse

Village natal de la résistante Aline Sitoé Diatta, Kabrousse  se situe à quelques kilomètres du Cap Skirring. De la frontière Bissau-guinéenne jusqu’au fleuve Casamance, sur une vingtaine de kilomètres, sable fin, cocotiers, rizières et forêts offrent en un lieu un paradis tropical, pour des vacances  de rêve. 

Kafountine

Dans un décor de bolongs et de lagunes, le village de Kafountine est un magnifique spot pour les ornithologues et les passionnés de pêche. Mer chaude, cocotiers et filaos sur une superbe plage de sable fin qui s’étend sur 20 km jusqu’au bout de la presqu’île des oiseaux de Kalissaï, d’où l’on peut observer des pélicans, flamants roses, hérons, aigrettes, sarcelles, cormorans, sternes royales. Non loin de là, sont organisées à Abéné de nombreuses activités culturelles telles que des festivals et cérémonies traditionnelles.        

Eco parc de Diembering

Cette réserve naturelle ravira les amoureux de la nature mais aussi les chercheurs dans le domaine de l’agroforesterie. Une grande bande de forêt primaire, une belle mangrove, une palmeraie surplombent les rizières et l’Océan atlantique. A pied ou à vélo, les visiteurs découvrent la faune locale. Au sommet de la colline, un Écolodge, inspiré de l’architecture traditionnelle diola, vous accueille dans une grande case à impluvium de huit chambres ayant vue à la fois sur l’océan et la forêt.

Musée Sangawatt de Boucoute

Situé juste avant le village de Diembéring, le musée de plein air de Sangawatt permettra au visiteur de découvrir de manière théâtrale certains aspects de la vie traditionnelle des diolas awatt, un sous-groupe culturel de l’ethnie diola.

L’île de Karabane

Ancien comptoir colonial, l’île située à l’embouchure du fleuve, conserve les traces de son passé. Le village est un refuge paradisiaque recouvert d’une végétation luxuriante, palmiers, cocotiers, baobabs, fromagers, manguiers, flamboyants, bougainvillées. L’île est au centre d’un immense domaine halieutique avec d’innombrables espèces de poissons tropicaux ; un lieu de rêve pour pêcher et nager avec les dauphins.

Ziguinchor

Le long du fleuve, Ziguinchor baigne dans une atmosphère nonchalante et l’on succombe vite à son rythme alangui. Fondé par les portugais en 1645, Ziguinchor a été un comptoir commercial très prospère. Passé qui s’admire au travers des maisons coloniales du quartier Escale. Pour plonger dans une ambiance tout africaine, rendez-vous au grand marché Saint-Maur des Fossés, avec ses parfums enivrants de vanille, gingembre, muscade, cannelle, et regorgant d’étals de poissons et de fruits exotiques tels que papayes, mangues, ananas, goyaves.